le fil d'Ariane

inauguration

bonjour à vous

Le fil d'Ariane .

Ce fil nous amène aux portes de nos rêves, là où se concrétise nos créations, histoire d'un autre temps pourtant si présent ... Ainsi nos " trois drôles de Dames " mala, scoubi et tchina, dans une connection avec la nature, vous ouvre la porte de leurs univers respectifs et vous souhaite une bonne visite ,  à l'écoute de nos rêves et vous ?

 

870c334555db089783e09cf3d07e7cd5

 

Posté par tchina30 à 22:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 mars 2020

le ciel est bleu (tchina)

La meilleure façon de réaliser ses rêves est de se réveiller ...

DSCF0114

DSCF0112

DSCF0111

DSCF0108

DSCF0113

Posté par tchina30 à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 mars 2020

le cercle de la vie

voici le cercle de vie

29176842_2030815457118756_6607499576285224144_n

Posté par tchina30 à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

La légende du capteur de rêve, by Mala...

Il y a fort longtemps, (deux ans à tout casser...) existait une jeune femme-homme, chasseuse dans l’âme, guerrière née, qui s’appelait Mala. Pour faire fuir ses ennemi-es, Mala revêtait son... Nez ! Et pas n’importe quel nez !
Un nez rouge, rouge sang.
Quand les démons de l’ombre chargeaient telles des furies sur elle, elle esquissait un magnifique sourire (de travers) et brandissait sa lourde hache aiguisée, puis d’un cri de lionne aguerrie, faisait trembler ciel et mer sous les pieds de ses ennemi-es affamé-es.

24852539_150844132306163_1378500006866498929_n

Un jour, la disette vint poindre le bout de son nez au village qu’elle et sa tribu occupaient. Il fallait trouver de quoi se rassasier. Mala alla dans l’antre de l’âme de la forêt, au pied d’un vieux saule pleureur, pleura tout son désarroi de ne pouvoir nourrir ses bébés.
Elle pria de tout son cœur, la nature, le ciel et le soleil de lui apporter de quoi nourrir encore un peu la vie de sa famille et son estomac meurtri.
Elle pria de longues heures, oubliant le danger qui pouvait la guetter.
Et ça n’a pas manquer... !

Dans un bond furtif, une bête féroce la prise de court et de ses yeux rouges la paralysa sur place. Au moment où la bête chargea sur Mala, cette dernière brandit de justesse sa lourde hache, et de toutes ses forces, l’abattit à raz la queue cette immondicité... Profitant de ce coup forcé, elle prit ses jambes à son cou pour retrouver sa tribu et la protéger loin de ce lieu ensorcelé.
Le soir venu, Mala ne trouva pas le sommeil, ni les soirs suivants d’ailleurs... Les yeux rouges, les crocs acérés, la bave dégoulinant de sa gueule puante et béante... pire, les actions manquées, ce qu’elle aurait du et pu faire, la faim qui la tiraillait... tout la rendait folle à lier.
Dans ces derniers instants de tétanie à ressasser le passé, un beau matin, Mala dit adieu à sa famille et prit son courage et sa hache à deux mains pour retourner chasser le gibier dans cette maudite forêt.
Elle attendit un long temps au pied de ce fameux Saule Pleureur, la bête aux yeux rouges, aux crocs acérés et à la gueule puante et béante. Mais elle ne revint pas et le jour se laissait tomber.

A l’aube, Mala ouvrit les yeux après un sommeil qui lui semblait avoir duré une éternité. Elle se surprise si heureuse, si sereine et si vigoureuse !
Riche d’un rêve si intense, il y avait cet être sans visage, la proie au trépas... Et cette voix qui raisonnait encore les chants de la mort lasse...
Pourtant, Mala n’y voyait pas un cauchemar dans ce songe mais plutôt la promesse d’un nouveau départ, car tout ce qui meurt laisse place à ce qui naît.
C’est le juste équilibre des choses et elle le savait... Quand Mala se releva de son songe, elle regarda autour d’elle, elle vit une petite araignée s’affairant à tisser son garde-manger.
Admirative devant une telle dextérité, la précision de ses traits et l’intelligence de son oeuvre, Mala s’inspira de cette Déesse araignée Liktomi et tissa à son tour les “attrapes beau cauchemar”.
Les pensées étaient devenues plus harmonieuses et les Dieux de la nature cléments, consentir à offrir leur mets les plus délicieux aux peuples de Mala.

Contrairement à ce que l’on peut en dire aujourd’hui, les capteurs de rêve ne chassent pas précisément les cauchemars : Les Attrapes Beautiful Nightmare permettent d’y voir plus clair et d’alléger l’esprits de leur protégés ! Car, même dans un cauchemar, nous pouvons apprendre à voir le côté positif des choses... et ainsi, rendre ce rêve “difficile” en un rêve plus facile et accessible !

“Dreamers, je vous souhaite de magnifiques rêves à réaliser, surtout, prenez en soin, même s’ils paraissent difficiles à première vue, ils cachent des messages insoupçonnés” .
Mala, tisseuse de toiles, créatrice de liens, être humain de la Terre-Mère.


Mala Dream

Mala Dream. 150 likes. Rassemblement de créatrices de capteurs de rêve unique ! En vente sur cette page ... fait main, avec amour <3

https://www.facebook.com


Posté par MalaDream à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 mars 2020

l'envol by tchina

" Où vont-ils les rêves jamais réalisés ? rejoignent-ils les mots jamais dits ? "So Lune

86262313_167424938035151_8024695734542532608_n

Posté par tchina30 à 21:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

le sablier by tchina

me voici lancée dans cette voie (celle du tissage ... tisser sa voie ) pour ne jamais perdre le fil ^^

DSCF0082

Posté par tchina30 à 01:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2020

Mala, la vague à l'âme

IMG_20171211_131853_453


Bonjour
, bonsoir, hello, good morning ! 

Je suis Mala, tisseuse de toile depuis plus de deux ans maintenant... les capteurs de rêve sont, pour moi, à l'image du tableau peint par le peintre, de la sculpture façonnée par le sculpteur, de la maison crée par le batisseur... C'est mon empreinte artistique sur cette Terre-Mère, un bout de moi, parfois joyeux, parfois mélancolique, authentique de mon inconscient lié au collectif.

C'est un lien avec les êtres vivants de la Terre, au travers de symboles comme les bois nobles tels que le saule pleureur ou encore l'olivier, avec des graines, de jojoba par exemple et du fil de lin, de chanvre ou encore de bambou. Je tisse parfois avec des matières plus rigides comme le métal et les pierres précieuses, ces dernières qui portent indéniablement leur propre symbole soit de solidité, de force, ou encore d'apaisement du mental, du corps et du coeur. 

Les plumes que j'y incorpore sont nécessairement récoltées, à la mue des oiseaux, chez des ami(e)s, lors de promenade en forêt ou au bord des champs. Bref, chaque élément de récupération sur Terre porte en lui le symbole d'une promesse de vie, un lien immuable entre chaque être vivant et des messages universels.

Les capteurs de rêve, Dreamcatcher, Attrape Rêve... ou comme j'aime à les appeler "Attrape Beautiful Nightmare", sont mon moyen de communication avec le monde, l'univers et l'au-delà.

Je vous souhaite un magnifique chemin ici et ailleurs, semés de messages porteurs d'amour et de bienveillance. 

Amicalement, Mala. (Mala Dream)